Les outils de jardin : entretien et nettoyage

Un bon jardinier est tenu de prendre soins de ses outils. Le but étant de pérenniser leur utilisation. Pencher vers un entretien adéquat lorsque le temps de jardinage arrive à son terme est primordial. Pour ce faire, il faut mettre les outils à la main d’un côté, les outils à moteur de l’autre. Le regroupement des matériels est donc nécessaire avant de procéder à l’entretien proprement dit. Zoom sur les nettoyages particuliers de chaque type d’outils de jardin.

Concernant l’entretien des outils à main

D’abord, les outils à la main sont munis de manches. Ces dernières peuvent être en bois de pins. C’est d’ailleurs, le modèle le plus prisé. En effet, l’usure des manches se trouve souvent au niveau des fixations. En cas de cassures, il est nécessaire de remplacer ou de resserrer les vis. Pour leur nettoyage, il suffit de les immerger dans de l’eau. Cela doit durer toute une nuit. Comme ça, le bois gonfle et empêche l’outil de bouger. Pour rajeunir les vieilles manches, optez pour un léger ponçage. Faites-le à l’aide d’un papier verre avec de la paraffine. Sinon, il est aussi possible d’enduire le bois avec du chiffon imbibé d’huile de lin. Ce dernier va retrouver un éclat et une brillance considérable. Pour des outils à manches en plastiques, un simple coup de chiffon peut suffire. Par contre, il n’est pas très apprécié par le jardinier vu qu’il facilite la formation d’ampoules sur les mains. Au fait, l’entretien des matériels diffère suivant le matériau dont il a été fabriqué.

Les matériels coupants

Les outils coupants sont les alliés des professionnels en jardinage tels que ce jardinier expérimenté qui se trouve dans le 44. Ils permettent d’entretenir les arbres et les arbustes. Les lames de ces derniers nécessitent une attention spécifique. On distingue par exemple le sécateur, l’ébrancheur et l’échenilloir. Le nettoyage de leur lame doit se faire par de l’alcool à brûler. Cet alcool élimine les résidus résineux et désinfecte le dispositif. Toutes sortes de bactéries seront donc éliminées efficacement durant le nettoyage. Il en est de même pour les virus contractés avec les plantes malades ou infectées. Outre le lavage, l’affûtage des lames est aussi utile. Pour cela, vous pouvez vous contenter de l’utilisation de pierre fine. Par contre, si l’usure est plus importante, employez une lime fine. Comme ça, vous restaurez facilement le biseau. Pour l’entretien de la bêche et de la fourche, appliquez un nettoyage adéquat avec une brosse métallique. Elle permet d’ôter les terres asséchées qui se collent sur la partie métallique. Il faut par la suite enduire le métal par de l’huile de vidange avec de mazout. La rouille est donc évitée à cet effet.

Entretien des outils à moteur

Un jardinier qualifié se soucie des états de ses outils à moteur thermique. Ainsi, il procède à des entretiens réguliers. Le mieux est de débrancher les bougies avant toute chose. Le but est d’éviter les accidents. Pour une tondeuse à moteur à 4 temps, appliquez une vidange annuelle. Il faut également affûter les lames. Pour cela, l’artisan doit les démonter et utiliser une petite meuleuse. Il est aussi amené à huiler régulièrement les câbles, les axes des roues et les gaines. Le dépoussiérage du filtre à air est une tâche primordiale. De plus, vous devez garder le réservoir vide durant l’hiver. Cela allongera sa durée de vie. Pour un pulvérisateur, assurez un nettoyage approprié après chaque opération. Changez le produit contenu dans la cuve par de l’eau. Enfin, n’oubliez pas d’affûter aussi vos broyeurs de végétaux. Le choix d’un outil démontable est conseillé afin de faciliter le nettoyage. À la fin, rangez vos affaires à leur place respective. Ceci est à faire après chaque travail de jardinage.